Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

12 articles avec nouvelles

Journal intime II

Contre mon gré, je suis le même chemin -un Chemin de Croix- que tu as emprunté plusieurs mois auparavant. Je me retourne et il s’efface au fur et à mesure, ne me laissant que le choix d’avancer mais je ne sais pas marcher à l’aveuglette. Souvent, j’ai...

Lire la suite

Journal intime

La peine me cloue au sol, m'empêche de respirer, depuis quelques semaines. Je pense à toi. Je n'ai pas le choix, tant de choses m'y ramènent. Je sais que tu penses à moi. Je le sens. Je n'en doute pas. Le problème n’est pas là. Parfois, je chute sous...

Lire la suite

Par une nuit sans lune.

Le ciel est noir, à peine entaché de brisures d’opales. S’il n’y avait pas les réverbères, au garde à vous sur le trottoir, l’on ne verrait même pas ses pieds. L’air est doux, humide, chargé de parfums de seringats et de sous-bois. Etonnant, en ville....

Lire la suite

Les échappées

- Désolée. Je sais, je suis un peu en retard mais je n’ai pas pu m’échapper avant. - Un peu ? Tu as le sens de l’euphémisme ! De toute façon, avec toi, j’ai l’habitude d’attendre. - Merci, j’apprécie ! Bon, on n’a pas le temps de palabrer. Où es-tu garé...

Lire la suite

Dans les bois d’Esperhope -3 et fin-

Sortant de ses réflexions, Rifvar ajouta : - De toute façon, cela ne sert plus à rien. Je sens qu’elle est distante. Je l’ai même sûrement déjà perdu. - Pourquoi penses-tu cela ? demanda Circésine. Rifvar fut un peu surpris de cette soudaine familiarité...

Lire la suite

Dans les bois d’Esperhope -2-

Alors, Rifvar, lui révéla partiellement la quête qui était sienne. Cela dura probablement des heures mais le temps n’existant pas à Esperhope, ce qui paraissait long pouvait ne pas l’être et inversement. D’ailleurs, comme le disait Albert, tout cela est...

Lire la suite

Dans les bois d’Esperhope -1-

RIfvar, la licorne se dirigeait tranquillement sur le petit sentier menant aux bois d’Esperhope. Dans les premières lueurs du jour, les toiles d’araignée scintillantes couronnaient les feuillages, les fougères, de diadèmes précieux et pourtant, sans valeur....

Lire la suite

L'oracle des cartes

Trois heures du matin. La nuit soufflait, comme par le déplacement d’une présence invisible, sa tiédeur sur ses mains, jointes sur sa nuque. Dans le salon, l’album Giant d’Herman Düne résonnait. Il suivait inconsciemment le tempo ondulant de la ligne...

Lire la suite

I didn’t know what time it was

I didn’t know what time it was

Je dormais, depuis plusieurs heures, lorsqu’un air de saxo s’invita, en intrus, dans mon rêve. Mon cerveau embrumé sortit son hémisphère gauche du sommeil, et activa ses fonctions d’analyse. D’abord, il reconnut l’air, Misty, mais était formel Dexter...

Lire la suite

La mer

La plage paraissait s’étendre à l’infini vers la mer en cette douce journée de juin, que seul le vent tentait de troubler en s’amusant, inlassablement, en sale gosse qu’il était, à me projeter les cheveux dans les yeux. Assise sur le dossier d’un banc,...

Lire la suite

1 2 > >>