Gilda & Alice

Publié le par Artémis

Juste deux vidéos. La première est la bande annonce de mon film préféré: Gilda (Charles Vidor, 1946) reprenant quelques unes des scènes capitales du film mais malheureusement pas toutes. A mon sens, il en manque au minimum trois.


 




La seconde est une scène d'Alice au pays des merveilles (Studios Disney, 1951). Film dont j'adore la fantaisie et la fausse ingénuité, avec le farfelu chat du Cheshire. J'ignore si Alice dut lui donner sa langue pour qu'il lui répondît. Dans cet extrait, elle semblait en être toujours dotée sans qu'il fut pour autant silencieux. La preuve, ils dialoguent.


 

Publié dans Cinéma

Commenter cet article

D'Ocean 04/12/2007 14:39

Chat farfelu, femme mystérieuse...autre sources de rêves et de bons moments sans troubler notre sommeil mais les enrichissant..alors que les nouveaux sortis font rarement appel au merveilleux mais à la violence..la sorcellerie...Alice! Reviens!~~

Artémis 04/12/2007 20:44

Atmosphère dense et en demi-teintes, tant dans les plans que la peinture des protagonistes et de l’histoire, pour Gilda. Univers surréaliste, source d’inspirations multiples ultérieures dans le cinéma et la musique pour Alice. Jusqu’à l’étudier en psychanalyse. Tim Burton a un univers proche de Lewis Carroll sur certains points mais c’est vrai que la tendance est davantage au spectaculaire qu’à l’imagination.