Ponctuelle err’heure(s) !

Publié le par Artémis

Si je tenais le sombre crétin qui a eu l’idée d’instaurer le changement d’heures semestriel pour réaliser de soi-disant économies d’énergie, croyez-moi, je me ferais une joie de lui faire passer un sale quart d’heure !

D’inspiration britannique (pourquoi une telle idée ne m’étonne-t-elle pas d’eux ?!...), appliquée en 1916, disparue avec la seconde guerre (sûrement la seule bonne chose découlant de cette horrible période), et restaurée en 1975 sur le conseil de M. Syrota (que je ne remercie pas ! Bien au contraire !), cette err’heure continue de nous polluer la vie !

Dire que cette ineptie a failli être supprimée en 1997 (lire l'intéressant rapport du Sénat)...

Quant à ce qui est d’économiser de l’électricité.... Vu les habitudes de nos concitoyens de retarder, de plus en plus, le début du sommeil, je doute fort que cette bêtise fasse gagner quoi que ce soit. Et pour tout dire, je n'en crois rien. L’époque n’est plus à vivre avec la lumière du jour comme au XIXè s ou antérieurement.

Sans compter toutes les perturbations infligées par cette ânerie à notre rythme circadien, notre biorythme, notre horloge interne. Et en particulier pour les chronotypes tardifs (article canadien sur ce point).

 Sans oublier tout ce temps perdu à remettre à l'heure toutes les montres (c’est là que je regrette d’en avoir six…), les pendules et les appareils portatifs ou fixes dont on se demande pourquoi ils ont presque systématiquement une horloge intégrée… C’est à ces moments de l’année que l’on prend conscience à quel point on est cerné par l’omniprésence du découpage horaire, du minutage du temps, de la chronométrie !

Alors pourquoi continuer encore cette absurdité de changement d’heures ?! Si ce n'est par un conservatisme quasi-britannique [quasi, seulement. Car, autant, c'est impossible. ;)) ].

Déjà que cette présence parfois étouffante de l’heure n’est pas toujours loin d’en être une…


So, listen Fast Clock by Stinking Polecats.

Publié dans Actualités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

dasola 29/10/2008 16:12

Bonjour Artemis, très bon billet qui remet les pendules à l'heure (si je puis dire). Je ne savais pas que cela venait des Anglais. Une de plus à dormir un dimanche par an, c'est bien mais je sens encore 3 jours après le décalage horaire et puis il fait nuit très tôt et comme tu le dis justement les gens se couchent plus tard et usent autant d'électricité. Cela continue à ne pas être une bonne idée. Bonne fin d'après-midi.

Artémis 31/10/2008 00:21


Bonsoir Dasola,

Nous sommes entièrement d'accord. Pour ma part, c'est aussi au moins quatre jours de remise à flot. Quelle absurde idée! Digne d'un autre temps. Et comme toi, la nuit si tôt est un des points qui
me déplait le plus. La nuit vient déjà bien assez tôt en automne sans l'avancer encore.
Merci de ton passage.

V.


D'Ocean 27/10/2008 19:08

Et que sonne l'heure de la révolte avec les "stinking Polecats'...au son un peu punk...double révolte, mais ça réchauffe! Le seul avantage du changement...est que les gamins crient moins longtemps dehors, vu qu'il fait  nuit...hé  hé...!Un peu de paix est toujours bon à prendre...mais ce serait encore mieux de conserver tout le temps l'heure solaire...une heure de calme en plus...là je plaisante...Ce serait un retour à la vie naturelle et équilibrée! Et les vaches seraient traites à la même heure...mais va fire entendre raison à ceux qui décident depuis leurs bureaux climatisés....!Biz& belle soirée***~~

Artémis 29/10/2008 13:48


Oui, un peu punk-rock, effectivement. D'ailleurs, dans certains titres de cet album (que j'ai écouté sur Deezer), j'ai retrouvé des sonorités des Clash.

Sinon, j'aime beaucoup ton humour dans ce commentaire. Et la pertinence de tes arguments. Mais que je sois d'accord avec toi ne te surprendra pas. C'est si souvent le cas. Et parfois, ça
réconforte... ;) ;)
Belle journée & biz, D'Ocean.

V.