Souvenir confus

Publié le par Artémis

Cet après-midi est revenu à mon esprit un souvenir lointain. Un souvenir qui paraît anodin. Enfant, j’avais vu un film dont j’ai tout oublié, du nom des acteurs à celui du film et même, l’intrigue. Tout sauf une scène. Celle d’une fillette qui remettait, à son père emprisonné, un dessin. Enfin, plutôt un vague paysage et parmi les nuages, une constellation de points. Le père lui demanda ce que signifiaient ces points. Savez-vous quelle fut la réponse de sa fille ? Le dernier dessin ayant été confisqué parce qu’il représentait des oiseaux dans le ciel -symbole de liberté- elle n’avait dessiné que leurs yeux.
Je trouve cette image très belle à plusieurs titres. D’abord, par la complicité, voire l'amour, que suppose un message que seul deux peuvent comprendre. Ensuite, par la persévérance et la volonté de contourner les obstacles sans renoncer. Enfin, par l’impact d’une synecdoque, comme un signe de présence, de pensée qui suffit à amoindrir l’absence.
 
J’espère que les syndicalistes ne séviront pas efficacement chez toi (06-08-01 /19h09).
 


J'espère aussi que mon envie d'écrire va revenir vite.
 
 
NB: si quelqu'un connaît ce film qu'il n'hésite pas à en indiquer le titre.

Publié dans Expression

Commenter cet article

D'Ocean 09/11/2007 14:13

Cela me dit quelque chose, mais..pas le titre...Et, continuant ta sensation, je pense à la naissance du non-figuratif...ne pas donner une image complète..mais laisser juste quelques repères et alors l'imagination créera tout le sous-entendu, sans limites...

Artémis 09/11/2007 22:41

Je ne sais pas si j'ai raison mais j'ai l'impression que le rôle principal masculin était joué par Mickael York. Pour ton impression et le lien avec le non figuratif, je suis entièrement d'accord.