Pas envie

Publié le par Artémis

Théoriquement je devrais écrire quelques mots sur cette page, une histoire, un commentaire sur l’actualité, une réponse à une provocation orchestrée avec un talent que je ne te dénie pas. Je devrais mais je n’ai pas envie. Pas envie d’écrire. Pas envie de polémiquer. Pas envie de me forcer. Même pas envie de finir mon histoire d’Halloween, comme l’année dernière –Do you remember ?- qui au rythme de son avancement devrait peut-être, dès à présent, être génétiquement mutée en conte de Noël. Deuxième journée de Pas envie. Alors, en attendant que l’envie cesse de figurer dans l’annuaire des abonnées absentes (ou des absentes abonnées), je vous laisse en compagnie de Ludwig Van Beethoven (1770-1827) et de Frédéric Chopin (1810-1849).

Beethoven-par-Stieler-1820.png

Beethoven par Stieler 1820. 


 


















2ème mouvement de la Grande sonate Pathétique de Ludwig Van Beethoven





Chopin par Delacroix










 








Etude op.10 no.3 Tristesse de Frédéric Chopin

Publié dans Musique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Carine 26/10/2007 12:43

Mélancolie, quand tu nous tiens

Artémis 26/10/2007 13:34

Mélancolie, passe vite ton chemin

D'Ocean 25/10/2007 22:17

C'est une période un peu triste...et peu inspirante...je l'avoue..et les deux célèbres musiciens devaient souvent sombrer dans le spleen...générateur..après coup de tant de belles oeuvres!~~je préfère la délicatesse de Chopin~~

Artémis 26/10/2007 13:32

Oui et Novembre qui s'annonce est mon mois détesté; ce qui n'arrangera rien. Beethoven était exalté et très romantique, si j'en crois les quelques lettres lues de lui récemment. Cependant malgré ses oeuvres plus joyeuses, je pense qu'il devait souffrir du spleen, probablement. comme Chopin. Sensibilité, époque, contexte s'y prêtaient. De plus, je n'ai pas choisi leurs oeuvres les plus enjouées.