Révolution sur AMO II

Publié le par Artémis

J’ai terminé hier trop tard pour publier la suite ce qui explique cet horaire inhabituel. En plus, les habitudes….
 
Partie II

Inconnu, enfin presque. Il est vrai qu’elle avait échangé quelques mots avec lui lors de l’anniversaire de Keurdepiaire, l’une des deux fêtes nationales. L’autre, étant l’anniversaire de Monotonosine. Forcément.
 
Cheminant sur la route bordée d’éclats de météorites et dénuée de toute végétation -comme le reste d’AMO -  qui menait chez LdL, elle suivait un cheminement intérieur.
 
Elle ne savait si cela était dû aux discours de Keurdepiaire qu’elle écoutait sans les entendre, sur son baladeur MP-WMA-XYZ-3 -toute musique étant proscrite car  déclarée libertaire- mais Jasmariy arriva devant la porte de LdL  sans avoir l’ombre d’une piste de réponse. Elle sonna en grignotant une tartelette au citron. Rien ne se passa. Elle sortit de la poche de son pantalon, son portable et composa un SMS-MMS-ZYX, attendit, puis décida de tourner la poignée. La porte s’ouvrit alors sur LdL, un tablier à carreaux autour de la taille, son mobile dans une main et dans l’autre, un livre, Apprenez à lire en 10 leçons pendant que je compte votre pognon, sous-titré Méthode Sullitzer. LdL n’avait pas ouvert, sa sonnette ne fonctionnait toujours pas et ne sachant pas lire, il n’avait pas compris le SMS,. Incroyable.Et en plus, il cuisinait l’agneau de Panurge avec un tablier à carreaux. Impensable. Surpris, gêné et dépité, il accueillit Jasmariy avec le minimum syndical d’amabilité. 
 
- Ben alors, c’est comme ça qu’on reçoit les amis, Ld ?
 
Jasmariy entra et enchaîna sans prêter attention au grommellement de LdL  et sans enfoncer le clou ou la chevillette sur son illettrisme.
 
- En présence d’une personne précise, ça t’est déjà arrivé que… ?
 
En lui remettant les galettes, elle lui décrivit l’ensemble de ses symptômes que, fort heureusement, je vous épargnerai.
 
- Heu, je ne t’entends pas bien, approche-toi un peu.
- Si si, tu m’entends parfaitement. Je ne suis pas naïve comme Chaperon. Alors ?
      
Si Jasmariy ne savait pas toujours ce qu’elle voulait, elle avait toujours su ce qu’elle ne voulait pas. Or, chez LdL, seul le corps fonctionnait. Inutile de dire que dans ce cas, il présentait bien peu d’intérêt.
 
-  Je peux pas t’aider. J’en sais rien. Va voir Geek.
- Geek ?
- Y paraît qu’il a des renseignements et des.. , comment que ça s’appelle déjà.. ? Euh, des archives, c’est ça. D’avant les Keurdepiaires, y paraît.
- Ah oui…Intéressant. J’y vais.
 
LdL n’eût pas le temps de répondre, Jasmariy s’était déjà éclipsée, le cœur battant à tout rompre bien qu’elle en ignora les raisons.
 
A suivre.

Publié dans Conte

Commenter cet article

D'Ocean 14/09/2007 23:12

Jasma..ne serait-elle pas en amour, comme disent les québecois..mais pas de Ldl..j'espère! Du fils de coeurdepierre?

Artémis 15/09/2007 15:13

Bien vu pour une partie de l'intrigue mais ni de LdL, ni du fils de Keurdepiaire.J'aime beaucoup aussi cette expression québécoise. Être en amour comme on est en un lieu, un pays. C'est si vrai. Quiconque aime vit dans un monde parallèle.

D'Ocean 13/09/2007 15:17

Je sens aussi un soupçon de rebelle...chez toi..mais c'est le piment nécessaire pour éviter la banalité et la même confiture étalée à l'infini..sauf, bien sûr, la tarte au citron juste sucrée ce qu'il faut...je suis adepte du bio..organic..soja &co...ça affine l'esprit! ..Bien, je suis impatiente de lire la suite....je t'envoie une plume de huppe...

Artémis 13/09/2007 21:27

Un bon soupçon, effectivement. Question de nature, comme toi. Tu as totalement raison, être rebelle (car libre) par essence et non par posture, permet de décliner ses couleurs personnelles à l'infini en se renouvelant.Merci pour la plume de huppe. J'espère qu'elle va hâter mon écriture (en cours mais probablement pas publiée ce soir).

D'Ocean 12/09/2007 21:03

C'est vrai qu'il faut mobiliser ses neurones pour ne rien perdre des détails..recherchés..pas une miette de ..délicieuse tarte au citron..(si en plus meringuée..je saute dans le conte..) et pas un éclat de météorite..il doit y avoir des géodes sur cette planète...à la technologie avancée opposée à l'illétrisme de Ld.Les détails pétillent comme des bulles de champagne...je savoure!

Artémis 12/09/2007 21:40

Les tartes meringuées au citron sont certes délicieuses mais là, je pensais plutôt à celles que je mange actuellement: pâte sablée  et pulpe citron juste assez sucrée pour ne pas altérer l'arome  (Carrefour Bio, je te les recommande). Pour ce qui est des détails, j'essaie de créer une atmosphère à la fois crédible et un peu surréaliste. J'apprécie ton attention à ce sujet. Sinon, les personnages masculins-dont LdL- sont des archétypes, hormis le dernier de la liste. Quant à la géode, c'est une bonne idée à laquelle je n'avais pas songé. Pourtant, j'en ai eu une, aux strates bleu océan, comme presse-papier.Enfin, pour la technologie, je peux d'autant mieux être un peu moqueuse que je possède aussi ces appareils