Portrait chat

Publié le par Artémis

Ce qui élève l'Homme par rapport à l'animal, c'est la conscience qu'il a d'être un animal... Du fait qu'il sait qu'il est un animal, il cesse de  l'être.
 
 
 
Vous êtes-vous déjà demandé à quel animal vous ressembliez et ceci, sous tous les angles envisageables ?
 
Des remarques, des comparaisons, à mon égard convergeant fréquemment vers le même animal m’ont conduites à me poser cette question. Or, en y réfléchissant, ils ont raison ; l’animal auquel je ressemble le plus, est le chat.
 
Physiquement d’abord, il y à une ressemblance même si elle me semble davantage se situer sur le plan du caractère.
 
Je partage effectivement, quelques traits avec le chat, visage plutôt triangulaire, couleur des yeux, façon de me déplacer –notamment, silencieuse, très pratique pour surprendre. Cependant, la similitude la plus étonnante à mes yeux est cette habitude quasi-inconsciente et qui surprend toujours les autres, de m’étirer, au minimum six ou sept fois par jour (j’ai compté pour les besoins de l’article) de la pointe des pieds jusqu’à l’extrémité des doigts et ce, dès le réveil. Je ne saurais en expliquer l’origine, puisque, du plus loin que je me souvienne et sans avoir eu d’autre exemple sous les yeux, dès l’âge de six ans, que mon chat, je l’ai toujours fait. Peut-être, est-ce par mimétisme avec lui ?
 

Bastet-a.png Renoir-Jeune-fille-au-chat.png

 




















Renoir,
Jeune fille au chat.                                                                     (2)
 
Nonobstant, c’est au niveau de l’état d’esprit que la similarité me semble la plus marquée. Je possède beaucoup de traits de caractères communs avec le chat et je n’en citerais volontairement que quelques-uns car je pense en avoir déjà assez dévoilé. Capable à la fois, d’une patience aussi étendue qu’un chat chassant, tout en étant vite agacée et selon l’adage « Patiente comme un chat qui se brûle », indéchiffrable, indocile, calme et indépendante.                        
 
Avant de conclure, j’ai découvert en faisant des recherches sur la représentation du chat dans l’art, une amusante coïncidence, sur Bastet dont je possède une sculpture moderne épurée (1). Il semblerait que la déesse égyptienne à tête de chat, Bastet (2), était assimilée par Hérodote à Artémis. Selon l’article de Wikipédia (3), elle est la déesse de la joie, de l’accouchement, de la féminité, du foyer, …et de la guerre, possédant des traits de caractères très antagonistes. 
 
 
Bastet-HB1.png    Bastet-HB2.png

(1)  Bastet par H. Bocquet. Sculpture originale en tilleul.



Publié dans Divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Moa 22/08/2007 19:13

Kikou Artémis   ;-)J'en profite: une guerre des bisous est déclarée sur la blogosphère. Te voilà bisouillée!A ton tour de faire suivre aux blogopotes de la communauté et à retourner à l'envoyeur (moâ!).................... ...ღbisous.................... ......ღbisous.................... ...........ღbisous.................... .............ღbisous.................... .............ღbisous.................... ..........ღbisous.................... .....ღbisous..................ღbisous.............ღbisous.........ღbisous.....ღbisous...ღbisous.ღ.................. ...........ღ....ღbisousღ................... .......ღ...........ღbisous.ღ.................. ....ღ............... .ღbisous..ღ................. ..ღ................. .ღbisous...ღ................ .................... ღbisous.....ღ.............. ..................ღbisous........ღ........... ..............ღbisous...........ღ........ ...........ღbisous..............ღ..... .........ღbisous..................ღ. ......ღbisous.................... .ღ..ღbisous

Artémis 23/08/2007 20:49

Merci, mais en ce moment, je n'ai aucune envie de jouer. Je passe mon tour.Bye.

Guy-Patrick (de passage) 18/08/2007 22:01

Génial cet article! Bonne façon d'en dire un peu sur soi, mais avec finesse, parcimonie, et à la fois d'instruire le lecteur. En tout cas, je trouve ça très chou, les étirements! miaou, miaou. En ce qui concerne Hegel, je crois que son animal aurait plutôt été le bulldozer, disons, pour être sérieux: l'éléphant mais surtout pas la chouette (même si "comme la philosophie elle ne sort qu'à la tombée de la nuit...")Voili voilou, pour ma part, j'hésite, j'ai du mal à trouver... ah si, peut-être, disons... le panda.

Artémis 19/08/2007 14:31

Parcimonie ? Je trouve avoir déjà été bien assez diserte sur mon cas, ce qui n'est pas particulièrement dans mes habitudes. Les étirements peuvent être choux, Chloé, non pardon, Guy-Patrick et aussi, irrépressibles.Allez, avoue, tu adores Hegel ?Le panda ? Tiens, je n'aurais pas cru ^^

VeriDian Ocean 17/08/2007 12:56

J'ai aimé cette page , le caractère félin avec griffes...puis la correspondance égyptienne de Bastet  avec Artémis, propos instructif  et concis sans oublier l'Art...

Artémis 19/08/2007 14:18

Merci de ton message. "Le caractère félin avec potentiellement griffes", c'est bien résumé. J'adopte cette formule, elle me plait.